Formation sauveteurs secouristes du travail

logo-sauveteur-secouristeLe sauveteur secouriste du travail : c’est un membre du personnel capable de porter secours en cas d’accident au sein de son entreprise, dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés.

Le Sauveteur Secouriste du travail est également sensibilisé aux risques, et joue un rôle important dans la prévention des accidents.

formation-sst-1   formation-sst-2   formation-sst-3

FORMATION SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL

PRESENTATION DU PROGRAMME DE FORMATION SST

Les sujets développés lors de la formation à la prévention des risques professionnels rendent le Secouriste du travail plus conscient des conséquences de l’accident, plus motivé à adopter un comportement préventif et font ainsi progresser la prévention dans son entreprise. Le SST devient ainsi un précieux auxiliaire de prévention capable, non seulement, d’apporter son concours à la rédaction du document unique concernant l’évaluation des risques, mais également de faire remonter les informations nécessaires à son actualisation.

OBJECTIF GENERAL DE FORMATION

image-formation-SST-4Le sauveteur secouriste du travail doit être capable d’intervenir efficacement face à une situation d’accident et, dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention, mettre en application ses compétences au profit de la santé et sécurité au travail.

Objectifs pédagogiques

A l’issue de la formation, le stagiaire sera capable de :

1. Situer le cadre juridique de son intervention :

  • Connaître les éléments fixant le cadre juridique de son intervention dans son et en dehors l’entreprise
  • Mobiliser ses connaissances du cadre juridique, lors de son intervention

2. De réaliser une protection adaptée:

  • Mettre en oeuvre les mesures de protection décrites dans le processus d’alerte aux populations
  • Reconnaître, sans s’exposer soi-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ ou son environnement
  • Supprimer ou isoler le danger, ou soustraire la victime au danger sans s’exposer soi-même

3. Examiner la(les) victime(s) avant/et pour la mise en oeuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir :

  • Reconnaître, suivant un ordre déterminé, la présence d’un (ou plusieurs) des signes indiquant que la vie de la victime est menacée
  • Associer au(x) signes décelé(s) le(s) résultat(s) à atteindre et de le(s) prioriser

4. Faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise ou l’établissement:

  • Définir les différents éléments du message d’alerte qui permettront aux secours appelés d’organiser leur intervention
  • Identifier, en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise, qui alerter et dans quel ordre
  • Le cas échéant, choisir, parmi les personnes présentes et selon des critères prédéfinis, celle qui est la plus apte pour déclencher l’alerte
  • Transmettre aux secours appelés, ou à la personne choisie, les éléments du message, en respectant les consignes pour assurer une transmission efficace et favoriser une arrivée des secours au plus près de la victime

5. Secourir la(les) victime(s) de manière appropriée :

Déterminer à l’issue de l’examen, l’action à effectuer, en fonction de l’état de la (les) victime(s), pour obtenir le résultat à atteindre

  1. La victime saigne abondamment
  2. La victime s’étouffe
  3. La victime se plaint de malaise
  4. La victime se plaint de brûlures
  5. La victime se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements
  6. La victime se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment
  7. La victime ne répond pas mais elle respire
  8. La victime ne répond pas et ne respire pas
  • Mettre en oeuvre l’action choisie en utilisant la technique préconisée
  • Vérifier par observation, l’atteinte et la persistance du résultat attendu ainsi que l’évolution de l’état de la victime, jusqu’à la prise en charge de celle-ci par les secours spécialisés

6. Situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise :

  • Appréhender les notions de base en matière de prévention pour en situer l’importance dans l’entreprise
  • Situer le SST en tant qu’acteur de la prévention

7. Contribuer à la mise en oeuvre d’actions de prévention :

  • Repérer les situations dangereuses dans le cadre du travail
  • Supprimer ou réduire, ou contribuer à supprimer ou réduire les situations dangereuses

8. Informer les personnes désignées dans le plan d’organisation de la prévention de l’entreprise de la/des situations dangereuse(s) repérée(s) :

  • Identifier qui informer en fonction de l’organisation de la prévention de l’entreprise
  • Définir les différents éléments, les transmettre à la personne identifiée et rendre compte sur les actions éventuellement mises en oeuvre

Moyens pédagogiques

Les moyens pédagogiques utilisés sont multiples : exposés avec vidéo projecteur, brochures de l’INRS et plan d’interventions.
La stratégie pédagogique est basée essentiellement sur la pratique et l’apprentissage de gestes. Le formateur utilise une alternance d’apports théoriques, d’études de cas concrets, d’apprentissage de gestes et d’actions de secours lors de mises en scène d’accidents. Ceci, en interaction permanente entre les participants et le formateur.

Evaluation et appréciation des résultats

image-formation-SST-2Les critères d’évaluation utilisés pour la validation des SST sont ceux définis par l’INRS dans le document de référence des SST (V4-07/2015).
A l’issue de cette validation, un certificat de sauveteur secouriste du travail valable 24 mois est remis au stagiaire qui a participé activement à l’ensemble de la formation et fait l’objet d’une évaluation continue favorable de la part du ou des formateurs.

Maintien et actualisation des compétences

Le certificat de SST est valable 24 mois. Avant la fin de cette période de validité, le SST doit suivre une session de maintien et actualisation des compétences (MAC) pour prolonger la validité de son certificat de 24 mois.

Situations inhérentes aux risques spécifiques (+ 2 heures) :

On appelle risque spécifique, tout risque qui nécessite de la part du SST une conduite à tenir complémentaire ou différente de celle enseignée dans sa formation de base. L’avis du médecin du travail dans ce domaine est particulièrement important.

Exemples de risques spécifiques : désamiantage, hyperbarie, acide fluorhydrique, acide cyanhydrique…

Exemples de conduites particulières : pose d’un garrot sur un chantier de désamiantage, oxygénothérapie, antidote en accompagnement, utilisation de techniques d’intervention et matériel spécifiques.

DUREE : 12 heures + 2 heures si risques spécifiques

LIEU : Sur votre site

PUBLIC CONCERNE : Formation destinée au personnel désigné par le responsable de l’entreprise, conformément au code du travail.

PRES-REQUIS : Aucun

NOMBRE DE PARTICIPANTS : Groupe de 4 à 10 personnes. Au-delà de 10 personnes, la formation est prolongée d’une heure par candidat jusqu’à concurrence de 14 participants.

recyclage-sst-1  recyclage-sst-3  recyclage-sst-2

Programme de formation « Maintien et actualisation des compétences des Sauveteur Secouriste du Travail » (SST)

OBJECTIF GENERAL DE LA FORMATION

Maintenir à niveau les compétences du SST en terme de prévention et de sa capacité d’intervenir face à toutes situations d’accident, potentielles ou avérées.

Objectifs pédagogiques :

A l’issue de la formation, le stagiaire sera capable de :

1. De situer le cadre juridique de son intervention

2. De réaliser une protection adaptée

3. Examiner la (les) victime(s) avant/et pour la mise en oeuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir

4. Faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise ou l’établissement

5. Secourir la(les) victime(s) de manière appropriée

6. Situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise

7. Contribuer à la mise en oeuvre d’actions de prévention

8. Informer les personnes désignées dans le plan d’organisation de la prévention de l’entreprise de la /des situation(s) dangereuse(s) repérée(s)

Moyens Pédagogiques :

La formation est essentiellement pratique, les explications du programme sont données pendant et à l’occasion de l’apprentissage des gestes. Tout le matériel nécessaire pour cette formation est mis à disposition par le formateur : Plan d’intervention SST ? NTIC, matériel divers (maquillage, outils,..), mannequins, couverture, accessoires, défibrillateur…

Dans un souci d’hygiène, les peaux de visage et les sacs d’insufflation sont individuels.

Contenu de la formation :

  • Tour de table avec le recueil du vécu des stagiaires en matière de secourisme et de prévention
  • Réponses à leurs attentes
  • Evaluation des acquis à l’aide du plan d’intervention, et des mises en situation
  • Révision des gestes d’urgence (secourisme)
  • Actualisation de la formation
  1. Risques de l’entreprise ou de l’établissement
  2. Modifications du programme
  • Développement de thèmes spécifiques :
  1. Sensibilisation à la prévention, identification de situations dangereuses et de leur suivi
  2. Etude d’un ou des risques spécifiques de l’entreprise et de ses moyens
  3. Intervention du Médecin du travail ou d’un technicien en prévention

Méthodes pédagogiques :

La méthode pédagogique est active et participative. Elle alterne apport d’informations du formateur et exercices pratiques adaptés aux besoins professionnels des participants. Les outils d’évaluation théorique et pratique sont conformes au référentiel de l’INRS.

Validation de la formation maintien et actualisation des compétences:

  • Les critères d’évaluation utilisés pour cette validation sont ceux définis par l’INRS, dans le document de référence V4.07/2015 des Sauveteurs Secouristes du Travail.
  • Les stagiaires devront se munir de leur carte SST. Le formateur remettra une nouvelle carte au candidat qui a participé activement à l’ensemble de la formation et fait l’objet de l’évaluation favorable validant leur certificat de secouriste pour 24 mois supplémentaires.
  • A l’issue de la formation, l’organisme clôturera la session via l’outil de gestion FORPREV.

L’action de formation «MAC SST» est une action de formation obligatoire pour tout salarié titulaire d’un certificat de SST. Il a pour but de maintenir les compétences du SST, définies dans le référentiel de formation, à un niveau au moins équivalent voire supérieur à celui de sa formation initiale.

DUREE : Une journée, soit 7 heures minimum, et la périodicité des formations continues est fixée à 24 mois. Il appartient à l’entreprise qui le souhaite de mettre en place une formation continue plus fréquement.

PARTICIPANTS : Le stagiaire inscrit en MAC SST devra être titulaire du certificat SST délivré par le réseau Assurance maladie Risques Professionnels/INRS. Par groupe de 4 à 10 personnes. Au-delà de 10 participants, afin de maintenir un minimum de temps d’apprentissage à chacun des participants, la durée de la formation sera prolongée d’1/2 heure par candidat supplémentaire ; et à partir de 15 participants, la session sera dédoublée et 2 formateurs sont nécessaires.